Le chocolat durable


 » Le chocolat suisse jouit d’une excellente réputation. Le fait que, précisément, un petit pays alpin qui ne dispose pas de culture cacaoyère soit devenu un haut lieu de la production chocolatière est dû notamment aux innovations révolutionnaires qui y ont été mises au point. En font partie la conche qui a permis pour la première fois la fabrication de chocolat fondant…  » (source : SECO 28.06.2017)

Pour gérer la thématique du chocolat durable de manière centrale et coordonnée, le SECO a mis sur pied une plateforme spécifique :

 » Objectifs et organisation de la Plate-forme suisse du cacao durable
La plate-forme cacaoyère a pour but d’améliorer substantiellement la situation des productrices et producteurs de cacao et de créer un secteur cacaoyer attractif pour les générations actuelles et futures. Ses activités se focalisent sur les champs de compétence suivants :

  • Dans le domaine des projets communs et de la promotion de l’innovation, la plateforme soutient le développement et la mise en œuvre d’initiatives communes. Dans un premier temps, des groupes de spécialistes vont être constitués autour des thèmes suivants : résilience climatique et biodiversité, traçabilité du beurre de cacao, instruments de financement, mesures de réduction de la teneur en cadmium dans les fèves de cacao.
  • Concertation internationale et dialogue entre les acteurs : renforcer efficacement
    une gestion pérenne de la chaîne de production de valeur nécessite d’intensifier la
    coopération au-delà des frontières, que ce soit avec les protagonistes actifs dans les
    pays producteurs ou au sein des instances internationales.
  • La mission du centre d’information et de compétence consiste à assurer le suivi et
    à fournir des rapports sur la réalisation des objectifs communs visés. L’autre point important réside dans l’échange des connaissances et la rédaction de directives de
    bonnes pratiques.

Depuis janvier 2018, la plate-forme cacaoyère sera gérée comme une association autonome au sein de laquelle seront représentés tous les acteurs concernés. D’ici là, la conduite stratégique est assurée par un comité transitoire où sont représentés, outre la branche chocolatière, le commerce, les instituts de recherche, les organisations de développement et la Confédération. »

Helvetas et Swisscontact sont partenaire de l’action entreprise avec le SECO.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s