Café : la fleur fragile

Texte écrit par Charlotte Robert – CEO de Fleur de Café (www.fleurdecafe.com)

(suite et fin)

IMG_5330
(C) Photo Gloria Calderon

Photo Gloria Calderon

Où produire le parfum ?

Une large proportion des parfums sont fabriqués en France, soit à Grasse soit dans la Cosmetic Valley. Bien sûr au Brésil, en Chine, en Inde on fabrique des parfums mais pas des parfums haut de gamme.

Moi j’avais un nez… Sabine de Tscharner, maître parfumeur chez Firmenich new York. Elle est venue dans les plantations et a assisté à la cueillette. Elle a ensuite composé un « jus » pour rehausser certaines composantes de l’essence de fleurs de café.

Pour moi qui avais travaillé toute ma vie dans la coopération économique, il allait de soi que le Costa Rica allait fournir tout ce qui est possible et ainsi garder le maximum de la plus-value. C’était tellement évident que je ne pensais même pas à expliquer ma démarche. Mais j’ai dû y faire une entorse.

La bouteille. Vicky notre designer et moi avons visité la verrerie du Costa Rica avec les dessins que Vicky avait faits. Quelle désillusion : il faut produire au minimum 200.000 bouteilles par année pour pouvoir utiliser son modèle. Cela correspond à la taille des chaînes de fabrication. Donc il faut chercher en Europe.

Je me précipite à Bologne, à la foire des cosmétiques, pour visiter systématiquement tous les représentants des verreries et leur demander une seule question : quel est votre minimum. Pour les Chinois ou les Indiens c’est de l’ordre de 70.000 ou 80.000 unités. Finalement je tombe sur une compagnie italienne qui produit de jolis flacons – mon idée est un flacon qu’on peut tenir d’une main et qui ne nécessite pas deux mains pour se parfumer.

Prochaine étape : un façonneur. En effet il n’est pas question de construire notre propre usine surtout quand la production est saisonnière et quand on peut garder l’essence au frigo pendant des années. La famille Gerli, père, fils et frère, s’occupent de nous comme de clients favoris.

Et encore : les étuis. Un travail laborieux qui requiert beaucoup d’attention. L’imprimerie Vargas est bien organisée et est prête à faire des kilomètres pour me montrer les corrections.

Après cela cellophanage, mise en carton et expédition.

Voilà, j’ai atteint mon but et montré que c’est possible et je sais que beaucoup de pays tropicaux pourraient le faire.

Les fleurs se mangent

C’est le deuxième chapitre. Comme le jasmin, on peut manger les fleurs en salade de fruits, en sorbets, en sirop, en gâteau. Et j’aimerais bien publier un livre en français, espagnol et anglais avec des photos et le distribuer gratuitement. En effet, comme les fleurs ne vivent que deux jours, il est difficile de les utiliser commercialement. A mon avis il faut plutôt penser à un petit plaisir que s’offrent les familles qui cultivent le café.

ISAQ International Star Awards for Quality 2014 - Mrs Charlotte Robert from Switzerland
ISAQ International Star Awards for Quality 2014 – Mrs Charlotte Robert from Switzerland

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s