Café et déchets

Texte écrit par Charlotte Robert – CEO de Fleur de Café (www.fleurdecafe.com)

(suite)

Les déchets

Un caféier est composé de racines, de bois, de feuilles, de fleurs, de la pulpe des cerises et de la coquille les grains de café contenant. Tout cela à de rares exceptions, est jeté ou en tout cas consommé localement et pas commercialisé à grande échelle. Cependant, en Ethiopie, on boit du thé de feuilles de café ; en Colombie on fait de la confiture avec la pulpe de cerise de café et on la sèche pour faire de la tisane ; au Honduras, on fait une délicieuse boisson gazeuse avec la pulpe de cerise ; au Brésil on fait tremper les fleurs dans l’eau pour la boire et se rafraîchir. Etc. etc.

Le problème est évidemment la brièveté de la saison de ramassage, à part les feuilles. La pulpe et la coquille peuvent être récoltées seulement au moment de la récolte de café. Les fleurs fleurissent deux jours par an. Le bois merveilleusement odorant et qui est utilisé pour griller des viandes n’est taillé qu’à certaines périodes de l’année. Il est vrai que la pulpe est souvent t transformée en compost et est ensuite répandue comme engrais sur les champs de café ou autre.

Il faut donc monter une organisation impeccable pour être là au jour J.

(à suivre)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s