Café : le récit de Charlotte

Durant cette semaine, je vous propose un ensemble de textes écrits par Madame Charlotte Robert, CEO de la marque Fleur de Café, à la tête d’une entreprise Suisse internationale.

Charlotte m’a beaucoup touché dans sa description de son projet, abouti et très complet.

Elle est tout ce qu’on attend d’un CEO international, bonifié par ce que l’on apprend sur aucun banc universitaire : l’assiduité et l’intensité dans l’effort à travailler sans relâche.

Tous les dirigeants de PME internationales le savent, les 98% du travail sont à charge du Manager, les structures sont restreintes à l’essentiel.

Quelques belles qualités qui frappent immédiatement cette Chaux-de-Fonnière installée non loin des beaux paysages de la Gruyère :

  • Accessible,
  • Classe et distinguée,
  • Érudite (licenciée universitaire) et au bénéfice d’un network international
  • D’une grande souplesse d’esprit qui lui permet de plonger dans une grande complexité.

Aujourd’hui Charlotte a réussi là où beaucoup ont échoué; son rang de femme d’affaires elle l’hérite d’une somme d’efforts considérables à développer des compétences dont elles ne soupçonnait elle-même sans doute pas la portée future, c’est à dire si loin.

Issue de la Haute Administration Fédérale (SECO), régulièrement au contact des grands de ce monde tout comme des politiciens locaux influents, elle jette un oeil critique et avisé sur la plupart des sujets d’actualité.

Polyglotte, elle maîtrise à présent la langue espagnole à un niveau remarquable, bien des personnalités latines ont pu le noter et cela a facilité grandement les affaires.

En femme affirmée, elle continue de porter haut les couleurs de la Suisse, sait mettre en avant son savoir-faire légendaire et surtout délivrer un message de qualité que tout représentant industriel honorable Suisse doit respecter.

Charlotte a encore d’autres ressources, dont la pratique de la musique classique.

Sans le savoir au départ, je suis également retombé sur une personne qui fait partie de la même famille que moi, branche certes fort éloignée et pourtant, … certaines rencontres réservent bien des surprises.

Qualité supplémentaire Ô combien importante, elle voyage régulièrement en Colombie pour s’y ressourcer. J’espère d’ailleurs un jour l’emmener dans mon village, là où les touristes ne s’aventurent pas et où le tinto se boit tranquillement à l’ombre, face au soleil Inca qui jette ses rayons sur les plantations et les cultures riches en couleurs et en saveurs.

Bonne lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s