Café – Crowdfunding

A trop solliciter son entourage, une communauté peut finir par provoquer ce que l’on appelle le « crowdborring »… Soit le choc entre l’approche participative trop intense, la trop grand proximité des buts de projets sur les mêmes plate-forme ou sur le même espace-temps et le manque d’aspect « novateur »…

Tout le monde a déjà de près ou de loin été confronté à des demandes de fonds pour un nouveau CD, un nouveau projet X ou Y d’un construction d’une école au fin fonds de l’Hymalaya, etc.

L’approche du crowdfunding ne doit jamais omettre la « désapproche, à savoir :

  • Quel est mon plan B au cas où mon appel de fonds ne marche pas ?

Cette question est fondementale dans le cadre du « crowd equity » (donc l’apport de fonds tiers diversifié au capital d’une entreprise, ce qui n’est pas en rapport avec un apport de fonds relatif à un seul projet).

Les questions régler dans ce cas-là, c’est d’intégrer dans la démarche les besoins de financement pour la durée de la compagne et plus longuement en cas de « divers et imprévus ». Selon les projets, cela peut osciller entre plusieurs jours et plusieurs mois.

Le prêt commercial est un exemple typique. Non seulement l’initiateur du projet risque de contracter des dettes qu’il n’aura pas la capacité de rembourser à cause de l’implosion de la « bulle crowdfunding ». Mais en plus il en ressortira marqué par un problème d’image.

Dans le domaine du café, on peut avoir une passion du café, et parce qu’on a connaissance d’une région spécifique, penser que la torréfaction et la vente de café d’un petit village andins est une filière en or de s’enrichir.

Détrompez-vous, c’est aussi faux que de voir s’inventer distillateur de gentiane au sortir d’une kermesse !

Tout projet qui nécessite un cycle de transformation de la matière nécessite des compétences techniques, et tout renouvellement de projet nécessite des qualités d’analyse que peu de gens ont.

En ouvrant un nouveau processus, en démarrant une activité, il faut réfléchir à un plan B :

  • Mon projet doit avoir une équipe soudée
  • Mon équipe doit pouvoir consentir à des sacrifices même de l’ordre financier
  • Mon gestionnaire de projet doit savoir rester raisonnable
  • Mon projet doit contenir des sous-projets porteurs (plusieurs)
  • Mon produit doit faire l’objet de contrats de distribution exclusive
  • Mon produit doit pouvoir se vendre à divers prix en différents endroits
  • Le produit doit bénéficier d’un montant conséquent pour distribution des échantillons
  • La liste des prospects doit être solide et enrichie de critique objective sur le produit
  • Des variations de l’offre doivent exister pour anticiper toute tendance du marché.

Finalement le crowd-funding sur mon projet café doit être un moyen de prolonger / augmenter / compléter un projet déjà abouti.

Et….si le crowdfunding est un moyen qui semble merveilleux, tentez le coup mais ne prenez pas comme base de financement cet unique outil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s