Café et crowfunding : les fausses vérités

« Le taux de succès d’un projet affiché par une plateforme de crowfunding ≠ qualité des services offerts de la plateforme. »

Aïe, débuter un article par du pessimisme n’est pas idéal, et pourtant soyons réaliste.

Il faut savoir qu’un site internet ne collecte pas pour les projets, mais ce sont les projets qui collectent pour le site !

Les success stories sont utilisées pour attirées les porteurs de projet, pas pour attirer du public. Alors quelles sont les clés de succès d’un projet crowfunding ?

Si j’avais la réponse, sans doute serais-je déjà bien fortuné. Je pense néanmoins que la littérature financière sur le sujet est abondante et nous en tirons de toute façon quelques conclusions qui font sens.

Les outils liés à l’internet parlent de « partager son projet avec son réseau et sa communauté ».

Donc le site de crowfunding ne vous permet pas d’augmenter la taille ni la qualité de votre liste de contacts mais il offre une visibilité accrue à l’extérieur de votre cercle. Ceci dit, deux choses à bien considérer avant de vous lancer :

  1. Un ensemble de robots et d’algorithmes va permettre à un tiers de « pomper » vos données personnelles, de les trier, de les associer à des mots-clés et de les revendre à des professionnels du marketing pour organiser des campagnes qui n’ont sans doute rien à voir avec le fonds de votre projet
  2. Les données transférées seront présentes (d’une façon où d’une quelles que soient les promesses de confidentialité du site) sur la toile et alimenteront votre historique. Tout faux pas est quasi impossible à effacer.
  3. Le lieu de stockage des informations ne sera de toute façon pas (ou rarement) physiquement la Suisse, l’Oncle Sam aura donc accès libre à toute information vous concernant vous, votre entourage, votre réseau, vos amis et les consultera librement.

Passé cette première passerelle dans le monde virtuel, vous acquérez un statut d’initateur de projet, mais si le site vous livre (en fait il vous loue pour une durée déterminée l’utilisation de modules applicatifs) des outils de présentation, référencement, description et valorisastion de votre projet, ainsi que quelques conseils-clés, c’est vous l’utilisateur qui avez la charge de mener votre campagne.

Il s’agira de faire vous-même du buzz et espérer qu’un ensemble de mot-clés intelligemment placés vous permettent de monter dans les scores et statistiques de référencement.

Votre première vilisiblité sera auprès des autres gestionnaires de projet déjà inscrits et diverses entreprises à l’affût de nouveautés. Mais vos apporteurs de fonds, ils ne vont pas apparaître par enchantement.

Alors comment faire pour obtenir un succès dans le domaine du café ?

Il y a des éléments dont vous devez avoir connaissances (en vrac, mon livre y revient plus en détail) :

  1. L’obtention de café vert dépend d’un la mise à disposition d’un trader et d’un réseau de distribution
  2. La traçabilité de vos produits est assurée par une filière mondialement complexe dont vous devez maîtriser les fondamentaux
  3. Les grands acteurs de la filière monopolisent 98% des sources d’approvisionnement et bloquent l’accès à l’information de base dans 80% des cas
  4. Il existe dans la plupart des pays, des ententes (appelés cartels) pour livrer à des acheteurs priviligiés et enregistrés
  5. La notion d’importation n’est pas suffisante, il faut maîtriser la notion d’exportation
  6. Il faut dans la plupart des cas présenter des lettres de gages ou des garanties bancaires
  7. Les publications de l’industrie caféières sont sponsorisées par les conglomérats
  8. Les volumétries d’achats sont confrontées aux énormes distances et complexités logistiques
  9. Les volumétries de conditionnement sont confrontées aux optimums de prix des entreprises de conditionnement (carton, PE, PET, alu, etc.)
  10. Les possibilités de distribution du café à votre propre nom est sujet à une concurrence féroce, dont les acteurs principaux de la filière caféière ont savamment verrouillé l’accès du marché par des standards supplétifs (type Cupping Tests, Max Havelaar, UTZ, etc.) aux standards internationaux (types ISO)
  11. L’accès aux sources de production ne vous garantit pas des fraudes sur les blends (mélanges) de café qui vous seront vendus
  12. Votre projet sera confronté aux aléas de la santé de la plantation, des délais de livraison et de la force / stabilité de votre chaîne logistique
  13. Votre prix réel sera dans 98% des cas supérieur aux Cafés Rares du marché, où que vous soyez localisé.
  14. Malgré tous vos efforts, vis-à-vis de vos consommateurs l’approche intellectuelle ne suffira jamais à égaler la perfection de certains produits qui ont une existence de plus de 10 ans sur le marché (qualité et stabilité des goûts, souplesse et constance d’une qualité de torréfaction)
  15. Vous ne soulagerez pas les misères de la planète en vendant plus cher un café, vous atténuerez certes des problèmes locaux
  16. Vous devrez créer des liens forts avec les acteurs de la filière du café et aurez besoin d’un prescripteur à votre projet.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s